Passeurs de mémoire

Une nouvelle exposition | Toujours soucieux de la mission de HEC Montréal | En version numérique | Un patrimoine éminemment singulier | Plus de soixante-quinze fonds acquis à ce jour

Chronique de Denys Chouinard
Archives reliées

Une nouvelle exposition virtuelle d’archives sur une des grandes réussites des francophones dans l’économie montréalaise

Les archivistes de HEC Montréal n’en sont pas à leurs débuts en matière de diffusion d’archives, loin de là. Entre autres, ils ont été partie prenante en 2007 au Musée McCord, à l’occasion du centenaire de HEC, de la très belle exposition HEC Montréal – Déjà 100 ans ! Ce montage résumait habilement et intelligemment les défis relevés par les directeurs de l’École au fil des décennies. En octobre de la même année, en partenariat cette fois avec le Centre d’archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), ils réalisaient l’exposition Vocation d’origine du Centre d’archives de Montréal qui retrace en photographies et en artefacts la vie de l’École lorsque cette dernière logeait au Carré Viger. Cette exposition, qui en quelque sorte réanime le premier édifice de HEC, est encore en place et le sera jusqu’en 2012.

Toujours soucieux d’être au coeur de la mission de HEC Montréal

Toujours soucieux d’être au coeur de la mission de HEC Montréal, les archivistes de l’École réalisent maintenant un autre projet de transmission du patrimoine dont ils ont la garde, soit la mise en ligne de l’exposition virtuelle Dupuis Frères Limitée (1868-1978) : le magasin du peuple. Ils illustrent ainsi ce que fut à l’origine la mission de HEC Montréal, soit l’éclosion d’une véritable classe d’affaires dans la société francophone. L’histoire de Dupuis Frères, son succès, montre bien à quel point des Montréalais francophones de la fin du XIXe siècle et davantage dans la première moitié du XXe ont su prendre leur place.

En version numérique

En version numérique, des rapports annuels et financiers, de la correspondance, plusieurs numéros du journal des employés, des conventions collectives, des manuels d’instruction aux employés, des catalogues de produits et de nombreuses photographies évoquent concrètement la réussite de Dupuis Frères dans le champ hautement compétitif des magasins à rayons montréalais. Les internautes pourront ainsi littéralement entrer dans le magasin, entrouvrir les portes des bureaux, prendre la mesure des difficultés à surmonter, savourer avec les employés d’alors les époques fastes, comprendre les événements et les facteurs qui ont finalement conduit au déclin. En matière de pratique quotidienne de l’archivistique dans l’administration, ils seront à même d’apprécier le sens de l’organisation de l’entreprise; on notera la mise en application de notions de gestion documentaire chez Dupuis Frères : conservation, classification, élimination de documents.

Un patrimoine éminemment singulier

Ce fonds d’archives constitue un patrimoine éminemment singulier; il témoigne d’une aventure commerciale inscrite depuis longtemps dans l’imaginaire collectif. De nombreux Montréalais s’y réfèrent encore. Les archivistes de HEC, en ayant acquis ces documents, en les ayant patiemment classés et décrits, en les mettant maintenant à la disposition du grand public, soulignent à quel point plus de cent ans après sa fondation, HEC Montréal réalise toujours sa mission, à savoir d’être engagée dans la communauté pour répondre à ses besoins. Les archives rappellent fidèlement le chemin parcouru par les individus et les personnes morales, et les archivistes de HEC Montréal ne manquent pas à leur devoir en la matière.

Plus de soixante-quinze fonds acquis à ce jour

Le passé du Service de la gestion des documents et des archives de HEC Montréal est déjà garant de son avenir. Par son support constant à l’administration de l’institution, par sa politique d’acquisition de fonds d’archives privées – déjà plus de soixante-quinze fonds acquis à ce jour –, mais surtout par sa présence dynamique à chaque fois que l’on veut effectuer un retour dans le passé, le Service joue son rôle de passeur de mémoire qui fait que d’une génération à l’autre, les membres de HEC Montréal savent où ils en sont, quels nouveaux objectifs les attendent. Parce que c’est ça les archives, c’est la vie, celle d’hier en préparation de celle de demain.

Denys Chouinard, archiviste
Les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, Montréal
11 avril 2010